FAQ du Cadre

 

Qu’est-ce que c’est ?

Le Cadre est le document d’orientation pour les fournisseurs de loisirs publics au Canada.

Le Cadre stratégique pour le loisir au Canada a été élaboré conjointement par l’Association canadienne des parcs et loisirs (ACPL) et le Conseil interprovincial du sport et des loisirs (CISL) ; il présente une nouvelle définition et une vision nouvelle des loisirs, et confirme aussi les valeurs, principes et objectifs communs. Le Cadre a été approuvé en février 2015 par les ministères provinciaux et territoriaux responsables du sport, de l’activité physique et des loisirs, et a reçu l’appui du gouvernement du Canada.

À qui s’adresse-t-il ?

Même si le Cadre a principalement été rédigé pour le secteur des parcs et du loisir, sa mise en œuvre exige la collaboration d’une myriade de partenaires. Les principaux partenaires du secteur du loisir sont les ministères des gouvernements et les organismes à but non lucratif à tous les niveaux, ainsi que le secteur privé. Ces partenaires comprennent des acteurs des domaines du sport, de l’activité physique, de la santé, de l’urbanisme, des affaires autochtones, du développement des infrastructures, du développement rural, des ressources naturelles, de la protection de la nature, des arts, de la culture, du développement social, du tourisme, de la justice, du patrimoine, du développement de l’enfant et de l’activité physique chez les personnes âgées.

Les fournisseurs de loisirs de quatre secteurs particuliers utilisent déjà le Cadre pour faire avancer les loisirs au Canada : les municipalités, les gouvernements provinciaux et territoriaux, les parcs provinciaux et territoriaux et les associations de loisirs, de même que les établissements d’enseignement postsecondaire.

  • Municipalités

Les municipalités utilisent le Cadre pour assurer leurs programmes, installations et espaces de loisirs, et les associations communautaires se conforment aux cinq buts.

  • Gouvernements provinciaux et territoriaux

Les gouvernements provinciaux et territoriaux utilisent le Cadre pour assurer leurs programmes et subventions, et les politiques utilisent le Cadre pour se concentrer sur les cinq buts.

  • Parcs provinciaux et territoriaux et associations de loisirs

Les parcs provinciaux et territoriaux et les associations de loisirs utilisent le Cadre pour s’assurer que leurs membres se conforment aux cinq buts.

  • Établissements d’enseignement postsecondaire

Les établissements d’enseignement postsecondaire utilisent le Cadre pour s’assurer que les futurs dirigeants du secteur sont conscients et qu’ils s’efforcent de se conformer aux cinq buts.

 

Comment l’utiliser ?

Le Cadre est utilisé pour guider et faire avancer les efforts mis de l’avant par les fournisseurs de loisirs.

Avec un fondement philosophique enraciné dans le bien public, l’inclusion et l’équité, de même que la durabilité, les fournisseurs de loisirs utilisent le Cadre pour guider les décisions de programmation, soutenir l’investissement public, éduquer les futurs dirigeants, et plus encore. Le document lui-même est complété par des outils de communication et de mise en œuvre pour encourager l’utilisation du Cadre.

Comment l’obtenir ?

Le Cadre est disponible en format PDF en français et en anglais sur le réseau LIN (Leisure Information Network) (www.lin.ca).

En plus du Cadre, des outils de communication et des outils de mise en œuvre sont également disponibles sur le réseau LIN (Leisure Information Network) (www.lin.ca).

 

Qui supervise sa mise en œuvre ?

Le Groupe de travail de mise en œuvre et de surveillance (GTMOS) a été mis en place pour suivre et surveiller la mise en œuvre du Cadre partout au Canada, pour fournir des conseils sur les outils et du soutien au secteur afin d’aider à la mise en œuvre et à la conformité, et de fournir un appui à la direction nationale sur un large éventail de questions.

Le GTMOS est composé de membres de l’ACPL, du CISL, des gouvernements provinciaux et territoriaux, des parcs provinciaux et territoriaux et des associations de loisirs, d’établissements d’enseignement postsecondaire, de dirigeants autochtones et de représentants du secteur.

 

Qu’est-ce que le loisir ?

Une nouvelle définition du loisir

On parle de loisir pour décrire l’expérience vécue lorsque nous choisissons librement de participer à des activités physiques, sociales, intellectuelles, créatives et spirituelles qui renforcent le bien-être des individus et de la communauté.

Le domaine du loisir comprend des fournisseurs et partenaires des secteurs public, privé et non lucratif ; notamment des bénévoles, du personnel rémunéré, des groupes communautaires, des éducateurs, des chercheurs, des organisations et des gouvernements qui travaillent collectivement pour améliorer le bien-être des individus et celui de la communauté par le biais du loisir.

 

Quels sont les principes de fonctionnement, les valeurs et la vision du Cadre ?

  • Vision

Nous envisageons un Canada où tout le monde se livre à des expériences de loisir constructives et accessibles qui favorisent : le bien-être individuel, le bien-être communautaire et le développement de nos environnements naturels et bâtis.

  • Valeurs

Les valeurs sur lesquelles s’appuie le Cadre sont : le bien public, l’intégration et l’équité, la viabilité, et la participation pendant toute la vie.

  • Principes de fonctionnement

Les principes de fonctionnement sur lesquels se fonde le Cadre sont : un travail axé sur les résultats, la qualité et la pertinence, les données objectives, les partenariats, et l’innovation.

Quels sont les objectifs et priorités du Cadre ?

But # 1 : Vie active

Encourager une vie active par l’activité physique.

Priorités :

  • Une participation aux loisirs toute la vie durant
  • Un « savoir-faire physique »
  • Le jeu
  • Lutter contre les comportements sédentaires

 

But # 2 : Intégration et accessibilité

Améliorer l’accès aux loisirs pour les populations qui font face à des contraintes de participation.

Priorités :

  • Une participation équitable pour tous, quelles que soient les différences telles que : le statut socioéconomique, l’âge, la culture, la race, le statut autochtone, le sexe, les capacités, l’orientation sexuelle ou l’emplacement géographique.

 

But # 3 : Liens entre les gens et la nature

Aider les gens à se connecter à la nature par les loisirs.

Priorités :

  • Des espaces et endroits naturels sont fournis
  • Un réseau complet de parcs est accessible
  • La sensibilisation et l’éducation du grand public sont promues
  • L’impact écologique est minimisé

 

But # 4 : Milieux où les gens se sentent soutenus

Assurer la disponibilité de milieux physiques et sociaux favorables qui encouragent la participation aux loisirs et aident à bâtir des communautés d’entraide fortes.

Priorités :

  • Des espaces et endroits essentiels sont fournis
  • Les structures et les espaces existants sont utilisés à des fins multiples
  • Les infrastructures vieillissantes sont renouvelées
  • Les modes de transport actif sont répandus
  • Les partenariats dans l’environnement social sont maximisés
  • Des campagnes d’éducation sur le loisir sont établies
  • Des outils d’évaluation sont utilisés pour assurer la responsabilisation
  • Des initiatives communautaires sont adaptées

 

But # 5 : Capacité d’agir du secteur des loisirs

Assurer la croissance continue et la viabilité du secteur des loisirs.

Priorités :

  • Augmenter les efforts de collaboration entre tous les niveaux du secteur des loisirs
  • Le développement de carrières pour attirer et éduquer les nouveaux dirigeants
  • Soutenir l’enseignement supérieur dans les loisirs
  • Offrir des possibilités de développement pour les organisations et les individus (professionnels et bénévoles)
  • Élaborer des stratégies de leadership communautaire
  • Rajeunir et mettre à jour les stratégies de bénévolat
  • Soutenir le développement des connaissances afin d’améliorer les efforts de recherche, la disponibilité des données, le matériel de soutien, et soutenir le développement de nouveaux programmes postsecondaires améliorés

Share Your Thoughts